Helena Gath par Stéphane Sitbon

 » Helena Gath,

Si les neutrinos vont plus vite que la lumière, une de leurs sources est peut être Helena Gath.

Loin d’être enfermée par une définition, c’est par sa générosité et l’engagement de et dans ses œuvres, qu’elle se réalise, vit incessamment.

D’allure frêle, presque fragile, elle irradie par son univers de métaphores et d’onirisme poétique dès lors que notre regard y plonge accompagné par notre âme. Soulignée d’ondes réalistes et parfois tranchantes, l’œuvre s’immisce au plus intime de notre être pour réveiller la liberté d’être vivant.

C’est une voie d’humanisme qui s’exprime, presque naïvement parfois, pour nous ramener à la vie. L’Essentielle. »

Stéphane Sitbon

21 octobre 2011

Publicités